Dictée des mots d'or 2011

Retour sur la Dictée des Mots d’Or 2011

Concours d’écriture francophone du vocabulaire des affaires, la Dictée des Mots d’Or s’est déroulée le vendredi 18 mars 2011 à la Cité internationale, pour célébrer la Francophonie.

Nguyen Dac Nhu-Mai Présidente de l’association pour la promotion des femmes scientifiques vietnamiennes, francophile et participante à la Dictée, nous apporte son témoignage sur cette soirée.

«  La cordée accueillante de la dictée des Mots d’Or de la francophonie

La dictée des Mots d’Or a réuni une trentaine de personnes, le 18 mars 2011, à 18h30 au Salon David Weill, à la Maison Internationale de la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP).

M. Nguyên Duy Tân, vice-président de l’Alliance Internationale, l’Association des Anciens et Amis de la Cité internationale de Paris, a animé cette soirée dans une ambiance conviviale et chaleureuse.

La dictée des Mots d’Or est un concours annuel de l’Association pour la Promotion du Français des Affaires (Apfa) qui prend place en général pendant la semaine de la langue française un peu partout, à Paris et en province. L’Alliance Internationale est chargée depuis 5 ans de l’organisation de l’épreuve de la dictée proposée au grand public, de la remise des diplômes et de cadeaux (dictionnaires, divers livres et documents) aux lauréat(e)s, ainsi qu’une collation autour du verre de l’amitié.

La dictée a été lue par trois responsables de manière à permettre aux participants de percer les mots à travers trois voix aux dictions différentes, donc trois intonations, d’où trois manières de les prononcer.

« A midi, Olivia se sentait un peu lasse. Voilà que de deviens cacochyme, j’en fais trop, jugea-t-elle dans son for intérieur. Dans un troquet, elle mangea une anchoïade, un mets méridional. L’aphérèse de mastroquet l’amusait. Le programme de la journée lui laissait un peu de temps. Après s’être laissé gagner par la douceur printanière en parcourant un mail, elle se ressaisit et entra dans un centre commercial. En passant devant le magasin d’exposition d’un marchand de meubles, elle s’était aperçue de l’esthétique empreinte d’élégance d’un fauteuil à bascule, fabriqué en Chine et à prix réduit. Mais elle ne se laissa pas tenter et décida de parcourir les rayons d’un semi-discompteur en libre-service dont elle étudia le marchandisage en professionnelle de la mercatique, évaluant l’utilisation concomitante des frontales et des emplacements promotionnels ainsi que la variété des conditionnements. Les chalands lui semblèrent plus nombreux que les acheteurs. Cela corroborait ses idées sur les effets des achats à domicile »

Surprise, le texte ne contenait aucun des 10 mots d’Or de la francophonie qui nous relient en 2011, c’est-à-dire accueillant, agapes, avec, chœur, complice, cordée, harmonieusement, fil, main, réseauter. »

Les francophones et francophiles [sont attendus] encore plus nombreux en 2012 pour assurer la cordée accueillante de la dictée des Mots d’Or à la CIUP et ainsi, célébrer le lien de solidarité qui, grâce au partage de la langue, fonde le sentiment d’appartenance à une communauté de valeurs identiques.


Nguyen Dac Nhu-Mai (Apfsv/CVN)

Print Friendly

You may also like

0 comments

By