CONCERT - GENOCIDE ARMENIEN 100 ANS DE MEMOIRE - Direction musicale : Alain ALTINOGLU -Avec : Hasmik PAPIAN (soprano) - Nora GUBISH (mezzo-soprano) - Liparit AVETISIAN (tenor) - Tigran MARTIROSSIAN (basse) - Le 21 04 2015 - Au Theatre du Chatelet - Photo : Vincent PONTET

[Témoignage] Concert exceptionnel de l’Armenian World Orchestra

Zarouhi Odabashian est membre du Conseil d’Administration de l’Alliance Internationale et ancienne résidente de la Maison des Etudiants Arméniens et de la Maison des Provinces de France. En tant que Responsable de projets pour l’UGAB France (Union Générale Arménienne de Bienfaisance France), elle a piloté l’organisation du concert commémorant les 100 ans du génocide arménien.

Elle a aimablement accepté de témoigner sur la mise en place de ce projet si particulier.


 

Zarouhi Odabashian photo 22C’est à travers le langage universel de la musique que nous avons souhaité, à l’UGAB France, rendre hommage aux victimes du génocide arménien et honorer la mémoire des victimes cent ans après les faits qui ont coûté la vie à 1,5 million d’Arméniens dans l’Empire ottoman.

L’UGAB France organisait ainsi, le 21 avril dernier, dans le somptueux Théâtre du Châtelet et à salle comble, un concert exceptionnel placé sous le haut patronage des Présidents de la République française et la République d’Arménie.

L’entreprise, telle qu’imaginée, fut à la fois ambitieuse et audacieuse.

Pour la première fois dans l’histoire culturelle des Arméniens de la Diaspora a été créé l’Armenian World Orchestra (AWO), une formation éphémère d’exception, de plus de soixante instrumentistes issus des plus grands orchestres dans le monde, et venus prêter généreusement leur concours à cet événement exceptionnel.

Un orchestre de premier plan

C’est Alain Altinoglu, chef d’orchestre charismatique de réputation internationale, qui a dirigé l’AWO.

Se sont joints, à cette formation, des solistes de premier plan, instrumentistes et chanteurs : Hasmik Papian, soprano, Nora Gubisch, mezzo-soprano, Liparit Avetisyan, ténor, Tigran Martirossian, basse, Vahan Mardirossian, pianiste, Jean-Marc Phillips Varjabedian, violoniste, Xavier Phillips, violoncelliste, ainsi que le célèbre chœur de la Fondation Calouste Gulbenkian de Lisbonne, partenaire de l’événement.

CONCERT - GENOCIDE ARMENIEN 100 ANS DE MEMOIRE - Direction musicale : Alain ALTINOGLU -Avec : Hasmik PAPIAN (soprano) - Nora GUBISH (mezzo-soprano) - Liparit AVETISIAN (tenor) - Tigran MARTIROSSIAN (basse) - Le 21 04 2015 - Au Theatre du Chatelet - Photo : Vincent PONTET
CONCERT – GENOCIDE ARMENIEN 100 ANS DE MEMOIRE – Direction musicale : Alain ALTINOGLU -Avec : Hasmik PAPIAN (soprano) – Nora GUBISH (mezzo-soprano) – Liparit AVETISIAN (tenor) – Tigran MARTIROSSIAN (basse) – Le 21 04 2015 – Au Theatre du Chatelet – Photo : Vincent PONTET

Quant au programme, ont été jouées, durant la première partie de la soirée, des œuvres de compositeurs arméniens : Aram Khatchaturian (Mascarade, suite orchestrale), R. P. Komitas (Groung, Akh Maral Djan, pièces traditionnelles pour duduk, chevi et orchestre, arrangement de Michel Petrossian).

Une œuvre contemporaine intitulée Ciel à vif, commande de l’UGAB France à Michel Petrossian – Grand Prix du concours Reine Elisabeth de composition en 2012 – en vue de cette soirée de commémoration, a été donnée en création mondiale.

Le Requiem de Mozart est venu clore, en seconde partie, cette soirée du souvenir.

Un challenge économique

Le pari de réunir des fonds permettant de contribuer au financement de ce grand événement, au moyen de l’appel à la générosité privée et publique, a été levé grâce à l’esprit fédérateur du projet. Pour cela, une belle et fructueuse collaboration s’était mise en place entre l’équipe interne chargée du mécénat et l’agence de mécénat parisienne Equanity.

Nous avons également atteint l’objectif d’une captation du concert en vue de sa transmission audiovisuelle directe et différée dans le monde. Résultat : une transmission directe du concert à l’Opéra d’Erevan le soir même grâce au concours de l’Ambassade de France en Arménie et la Fondation Orange, sur Armenia TV Satellite (Europe et Russie) et sur culturebox.francetvinfo.fr. Une diffusion sur France 2 est prévue à une date à déterminer.

Une expérience personnelle forte

A titre personnel, j’ai eu la chance de porter ce magnifique projet et de le faire aboutir avec une dynamique équipe de convaincus au sein de l’UGAB France.

En tant que descendante des rescapés du génocide, marquée par l’histoire personnelle de ses grands-parents, il m’était difficile de ne pas me sentir émue et enthousiasmée, face à un tel projet commémorant le centenaire d’une date qui a bouleversé le cours de l’histoire de tout un peuple et, par conséquent, de ses grands-parents qui se sont retrouvés comme réfugiés, à l’issue du génocide, dans une Palestine sous mandat britannique au début des années vingt, pour s’y reconstruire et vivre.

Au cours des vingt longs mois d’investissement professionnel sur le projet, le sentiment de devoir de mémoire, certes très mobilisateur, m’imposait une lourde obligation morale de réussite. Des moments de difficulté et de doute, il y en a eu, comme durant n’importe quel autre projet exigeant, sans jamais pour autant céder au découragement.

Ce fut pour moi une extraordinaire expérience de coordination et de gestion d’un projet à multifacettes (logistique, artistique, mécénat et communication) et porteur de sens et de valeurs.

Avec ce concert, j’ai l’impression d’avoir appris, sur moi-même et les autres. Des autres auxquels je suis reconnaissante et avec qui j’ai pris un énorme plaisir à collaborer. De belles rencontres humaines, il y en a eu.

CONCERT - GENOCIDE ARMENIEN 100 ANS DE MEMOIRE - Direction musicale : Alain ALTINOGLU -Avec : Hasmik PAPIAN (soprano) - Nora GUBISH (mezzo-soprano) - Liparit AVETISIAN (tenor) - Tigran MARTIROSSIAN (basse) - Le 21 04 2015 - Au Theatre du Chatelet - Photo : Vincent PONTET
CONCERT – GENOCIDE ARMENIEN 100 ANS DE MEMOIRE – Direction musicale : Alain ALTINOGLU -Avec : Hasmik PAPIAN (soprano) – Nora GUBISH (mezzo-soprano) – Liparit AVETISIAN (tenor) – Tigran MARTIROSSIAN (basse) – Le 21 04 2015 – Au Theatre du Chatelet – Photo : Vincent PONTET

La Cité internationale jamais loin

Si je devais revenir aujourd’hui sur mes trois années de séjour à la Cité Internationale Universitaire de Paris (1995-1998) pour en donner une perception qui soit en relation avec ce que je suis aujourd’hui, je dirais que j’ai eu une chance incroyable de vivre dans un lieu où la diversité culturelle des étudiants venus de toute la planète répondait à ma curiosité personnelle. Un espace où le débat et l’échange avaient toujours leur place, tel que rêvé par les pères fondateurs de la Cité. Dans notre monde contemporain, le dialogue des cultures doit continuellement être encouragé et incité dans un souci de recherche d’entente et d’harmonie entre les nations. De ce vécu, je pense avoir gardé une ouverture d’esprit et des valeurs telles la tolérance et le respect d’autrui. 

 

Cité pour la Paix 

Dès sa création, les fondateurs de la Cité internationale souhaitaient contribuer à la construction d’un monde de paix en créant un lieu dédié aux échanges internationaux.

Marcel POCHARD, Président de la Cité internationale universitaire de Paris, a déclaré le 21 mars 2013 que :

« la Cité avait été créée dans le mouvement pacifiste qui a marqué la fin de la 1ere guerre mondiale, l’idée était de créer la paix, en se fondant sur les jeunes élites venues du monde entier en les faisant vivre ensemble, dialoguer, se comprendre, échanger, devenir solidaire ».

Aujourd’hui encore ces valeurs animent la Cité et de nombreuses manifestations culturelles portent sur ces idéaux fondateurs. Ces manifestations sont rassemblées sous le label « Cité pour la paix ».

Pour visionner le concert, aller sur :

http://culturebox.francetvinfo.fr/live/musique/musique-classique/genocide-armenien-100-ans-de-memoire-soiree-musicale-216129

ou

http://awo2015.com/genocide-armenien-100-ans-de-memoire-soiree-musicale/

Crédits photos : Vincent PONTET @ UGAB 

Print Friendly

You may also like

0 comments

By