Anciens célèbres : Michael Riffaterre

Michael Riffaterre (1924-2006) – Linguiste français, élevé au titre de University professor par l’université de Columbia, ancien résident de la Maison des Provinces de France (1945)

Michel Riffaterre est décédé le 27 mai 2006 à New-York. Il a été l’une des grandes figures de la théorie de la littérature et de l’analyse littéraire moderne pendant les cinquante dernières années.

Michael Riffaterre était citoyen français d’origine et citoyen américain par choix. Né en 1924, il commence ses études universitaires à la faculté des lettres de Lyon en 1941. Cette année lui est faste : il est lauréat du concours général en français. Il combat dans un maquis de la Résistance avant d’acquérir à la Sorbonne une maîtrise de Lettres classiques en 1947. C’est à cette époque qu’il réside à la Cité internationale.

riffaterre

Deux bourses Guggenheim lui sont attribuées et le mènent aux Etats-Unis. Il s’installe à New York et obtient son doctorat à Columbia University en 1955 avec une thèse intitulée : « Le Style des Pléiades de Gobineau ».

Il dirige de 1974 à 1983 le département de français de l’université Columbia. Professeur titulaire dès 1964, il reçoit de la part de l’université Columbia la plus haute distinction professorale de l’université en 1982 : il est ainsi nommé « University professor« . En 2004 il devient professeur émérite.

Il est membre de l’American Society of Arts and Science, ainsi que de la Semiotic Society of America qu’il préside en 1983.

En parralèle de sa carrière universitaire, Michel Riffaterre est le directeur de The Romanic Review de 1971 à 2000.

Il est l’auteur de plus de 130 articles, qui a l’image de son oeuvre ont été rédigés en anglais.

Michel Riffaterre a également anglicisé sont prénom (Michael) une fois définitivement installé aux Etats-Unis. Un paradoxe pour un spécialiste de la langue française ?

Print Friendly

You may also like

0 comments

By