e

Témoignages d’Anciens – Alejandro RABINOVICH (2004 – 2006)

En quelle(s) année(s) et dans quelle(s) maison(s) avez-vous résidé à la Cité ?
« J’ai résidé à la Maison des Provinces de France entre 2004 et 2006. »

A quelle université étiez-vous inscrit, quelle formation suiviez-vous ?
« Je faisais un doctorat en Histoire et Civilisations à l’EHESS. »

Pourquoi avoir choisi d’étudier sur Paris ?
« C’était ma ville préférée d’Europe, depuis un voyage que j’avais fait plusieurs années plus tôt. Et il y avait aussi la tradition des sciences sociales françaises, très forte en Argentine. »

Quels souvenirs gardez-vous de vos années de séjour à la Cité ? Racontez un souvenir, en partie :
« Surtout beaucoup de travail et beaucoup de liberté. Vivre à la Cité c’est réduire les problèmes pratiques de la vie au minimum. Mais c’est aussi vivre dans le provisoire. C’est une excellente manière de débarquer à Paris sans recevoir un choc. »

Les valeurs humanistes à l’origine du projet de la Cité Internationale, étaient-elles une réalité ou une utopie ?
« Dans le quotidien, on a l’impression que les valeurs se sont un peu estompées, notamment parce que les échanges entre les étudiants restent rares et que l’on partage assez peu. Avec un peu de recul, pourtant, on se rend compte qu’ils sont bien là, et qu’ils remplissent leur fonction, au moins au niveau de la structure. Le fait que la CIUP existe telle qu’elle est assez extraordinaire. »

Etes-vous resté en contact avec des résidents à la même époque que vous ou des Anciens de la Cité ?
« Oui, mais parce que nous partagions d’autres intérêts communs. »

Etes-vous revenu à la Cité depuis votre séjour ?
« Oui, et de nombreuses fois ! Notamment pour les cours de tai chi chaque vendredi, mais aussi pour rendre visite à des amis qui s’y sont installés depuis, ou lors de soirées, ou encore par l’Alliance. »

Quelles différences notez-vous entre aujourd’hui et l’époque à laquelle vous avez connu la Cité ?
« Pas grande chose. On dit que le resto U s’est un peu amélioré depuis trois ou quatre ans, mais je ne l’ai pas essayé.  »

En tant que membre de l’Alliance Internationale, quel rôle souhaitez-vous jouer en faveur de l’association des Anciens et plus généralement de la Cité ?
« Je crois que le travail de correction et relecture de travaux réalisé par l’Alliance est assez formidable, notamment lorsque l’on considère que c’est du bénévolat. J’aimerais un jour avoir le temps d’y rendre service. »

Print Friendly

You may also like


Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://allianceinternationale.org/temoignages-danciens/temoignages-danciens-alejandro-rabinovich-2004-2006/): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 403 Forbidden in /homepages/20/d342523894/htdocs/site_alliance/wp-content/themes/abomb/elements/element.php on line 80
0 comments

By