andre_de_pasquale

Témoignages d’anciens – André de Pasquale

Résident de la Fondation de Monaco de 1961 à 1963, André de Pasquale est également connu au travers de son nom de scène Bruno de Pasquale. Cet artiste accompli s’est prêté au jeu du « témoignage d’ancien de la Cité ».

Monté à Paris pour faire carrière dans l’univers artistique de la Chanson, André de Pasquale réside à la Fondation de Monaco durant les premières années de sa vie parisienne. Afin de s’assurer une porte de sortie dans le cas où il ne parviendrait pas à percer, il poursuit un diplôme en graphologie et psychologie au sein de l’I.C.H, tout en fréquentant le Petit Conservatoire de la Chanson de Mireille.

C’est grâce à ses camarades du Lycée Albert 1er de Monaco qu’il découvre la Cité Internationale, et qu’il viendra à s’y installer. Il y retrouvera rapidement plusieurs de ses connaissances et l’ambiance méridionale dans laquelle il a toujours vécu.

Malgré quelques déboires le soir de son arrivée, il garde de la Cité l’excellent souvenir : «d’un un grand collège ouvert sur le monde ».

Les résidences internationales voisines de la Fondation de Monaco furent pour Mr de Pasquale l’occasion de rencontrer des étudiants d’autres pays du monde, en particulier au restaurant universitaire, qui avait bien meilleure réputation que ses concurrents parisiens.

Le championnat de football inter-pavillons était également l’occasion de « vivre cité », malgré un terrain très boueux, et des contentieux sportifs / esprit fort de revanche entre les équipes qui se répétaient au fils des années.

Lors des « Garden- Party » annuelles, sur le stand de la Fondation de Monaco, étaient vendus des pan-bagnats, plat emblématique du Midi de la France. A l’occasion d’une improvisation musicale en public avec Henri-Claude Fantapié (que nous avions précédemment interviewé), André-Bruno de Pasquale a créé les bases d’une chanson qu’il enregistra par la suite et qui connaîtra le succès à la fin des années 60 :

Après deux 45 tours, Bruno de Pasquale s’est éclipsé du monde de la musique pour ré- apparaître plus créatif que jamais lors de la retraite d’André de Pasquale : après deux nouveaux album, un troisième est en finitions et paraitra au mois de mai 2014 prochain.

Print Friendly

You may also like

0 comments

By