entrée cité

Témoignages d’Anciens – Francisco ALAVEZ-SEGURA (2010)

En quelle(s) année(s) et dans quelle(s) maison(s) avez-vous résidé à la Cité ? :
« En 1990 à la Maison du Mexique. »

A quelle université étiez-vous inscrit, quelle formation suiviez-vous ? :
« Paris I, Panthéon Sorbonne, un DESS en Développement Touristique aux Pays du Tiers Monde. »

Pourquoi avoir choisi d’étudier sur Paris ? :
« Quand je faisais mes études universitaires de Tourisme à Toluca au Mexique (1976-1980), j’étudiais le français, en parallèle, à l’Alliance Française. Mon professeur Mme Jeannine Marie, bretonne d’origine, m’a fait découvrir l’âme de la France à travers sa culture (musique, fêtes, traditions, gastronomie, cinéma) et après cette immersion dans la culture française j’ai appris à aimer le pays. Avant de finir mon cursus universitaire, à 19 ans, j’ai débarqué à Montreuil, accueilli par la famille de mon professeur. Je rêvais de faire des études à la Sorbonne, une des institutions les plus reconnues dans le monde. C’est également à Paris qu’habitait la sœur de mon professeur de français à l’Alliance Française au Mexique, devenue ma meilleure amie. Elle m’encourageait à poursuivre mes études et m’a logé chez elle gratuitement. C’est elle qui m’expliquait les particularités de la culture française qui ne sont pas écrites nulle part. Mais elle n’est jamais arrivé à m’apprendre comment associer les types de vin aux différents repas, elle disait que le piment mexicain avait atrophié mon palais ! Elle me faisait fréquenter les restaurants gastronomiques, les bars où on chantait Brel. »

Quels souvenirs gardez-vous de vos années de séjour à la Cité ? Racontez un souvenir, en partie. :
« Les meilleurs ! A la Maison du Mexique étaient logés des étudiants d’autres pays avec qui on faisait des échanges culturels; le dimanche on allait au Collège d’Espagne manger de la paella, la Maison de l’Inde organisait des soirées, la Maison du Brésil présentait des concerts, la Maison du Mexique recevait aussi les habitants d’autres maisons pour faire connaitre ses traditions (je faisais partie de son ballet folklorique avec d’autres résidents). Pendant mon séjour à la CIUP, j’étais en stage à l’Ambassade mexicaine. Le samedi je faisais beaucoup d’activités organisées par les autres maisons. Chaque fois que j’allais manger au restaurant universitaire je passais voir les annonces des spectacles dans la Cité et ailleurs. »

Les valeurs humanistes à l’origine du projet de la Cité Internationale, étaient-elles une réalité ou une utopie ? :
« J’ai constaté qu’ils sont une réalité. Ses fondateurs ne seraient pas déçus de tout le travail qu’ils ont fait pour arriver à concrétiser un tel sentiment de fraternité, égalité et liberté. »

Etes-vous resté en contact avec des résidents à la même époque que vous ou des Anciens de la Cité ? :
« Oui, quelques uns de la même époque et surtout une chercheuse qui travaille aujourd’hui avec moi à l’Universidad Veracruzana. Elle vient fréquemment sur Paris et même si elle a les moyens de payer l’hôtel, elle essaye toujours de se loger à la Maison du Mexique pour se nourrir de souvenirs. »

Etes-vous revenu à la Cité depuis votre séjour ? :
« Oui, plusieurs fois en tant que touriste, il y a beaucoup de souvenirs pour moi à la Cité, dans le parc, les bâtiments, le resto U, etc… Aujourd’hui, je suis dans ma dernière année de thèse de doctorat et je suis de nouveau installé à la Maison du Mexique, vous devez imaginer les émotions que j’ai eu en revenant… »

Quelles différences notez-vous entre aujourd’hui et l’époque à laquelle vous avez connu la Cité ? :
« Il y en a beaucoup : plus d’activités, des services, mais l’on respire le même esprit. »

En tant que membre de l’Alliance Internationale, quel rôle souhaitez-vous jouer en faveur de l’association des Anciens et plus généralement de la Cité ? :
« Être un lien pour rapprocher d’autres anciens à l’association, et aussi être un contact au Mexique pour les associés qui pensent à la France pour un séjour professionnel ou de loisirs. »

Print Friendly

You may also like

0 comments

By