IMG_2414

Témoignages d’Anciens – Mauberg Andrzej (1985 – 1987)

Mauberg Andrzej est de nationalité polonaise et a résidé de 1985 à 1987 à la Maison internationale AgroParistech. Il répond à nos questions sur ”ses années cité” : 

Pourquoi avoir choisi de venir étudier à Paris?

J’appartiens au milieu des francophiles et des francophones, donc pour moi la destination évidente était la France ! Je n’ai jamais regretté ce choix. A l’époque de mon arrivée en 1984, l’Europe était encore divisée par le rideau de fer, les échanges des étudiants entre l’Est et l’Ouest pratiquement inexistants. Je me suis retrouvé a Paris presque par miracle ; des familles françaises m’ont accueilli dans leurs maisons et m’ont aidé spontanément. Je n’oublierai jamais cette bonne volonté. Je garde un souvenir mémorable de cette période très riche et dense.

Quels souvenirs gardez-vous de la Cité internationale? Comment y vivait-on dans les années 1980, surtout aussi loin de ses proches ?

La période passée à la Cité internationale fut un rêve ; un vrai sentiment de liberté, j’ai vécu des moments d’incroyable richesse culturelle et académique. La Cité internationale se trouve presque au milieu de Paris, et je garde un excellent souvenir des rencontres avec les étudiants français et ceux venus de monde entier, des discussions politiques, historiques, des fêtes et des découvertes de nos différences culturelles – opinions, coutumes, mode de vie, religions, gastronomies. C’est au resto U de la Cité que j’ai découvert le couscous – un plat arabe que j’adore.

Etes-vous revenu à la Cité internationale depuis ou souhaiteriez-vous y revenir ? Comment la percevez-vous aujourd’hui ?

J’habite en Pologne et je passe malheureusement très rarement à Paris, mais j’ai évidemment fait visiter le campus à mes enfants. Peut-être qu’ils y séjourneront un jour… C’ est tellement plus facile aujourd’hui avec les programmes d’échanges des étudiants. Je suis toujours très fier de revenir boulevard Jourdan !

Si vous aussi, vous êtes polonais et que vous avez étudié dans une grande école ou université française, l’APGEF, l’Association des Polonais des Grandes Ecoles Françaises, peut vous intéresser.

Créée en avril 2011 et basée à Paris, l’APGEF regroupe aujourd’hui près de 400 diplômés et étudiants polonais des Grandes Écoles d’Ingénieurs, de Commerce, de Journalisme, d’Art et de Musique, IEP, ENS.

Rencontres, conférences, cours de théâtre en polonais et multiples coopérations sont au service d’une ambition :

« Nous avons la conviction que nos parcours multiculturels, reposant sur une excellente formation, sont porteurs d’une spécificité et de valeurs fortes que nous souhaitons enrichir au travers d’activités communes. Nos objectifs sont :

  • Valoriser notre dimension multiculturelle dans un contexte propre à notre génération ;
  • Promouvoir les talents artistiques et scientifiques d’origine polonaise ;
  • Mettre en place un réseau de confiance durable au niveau européen. »

80% de leurs membres ont moins de 35 ans : en croissance régulière, ce réseau accueille déjà des Anciens des écoles Centrale Paris, EDHEC, EM Lyon, ENA, ENS Lyon, ENSAE ParisTech, ESC Grenoble, ESC Rouen, ESMOD, ESSEC, ESCP Europe, ESIEE, GEM, IFM, INSEAD, Mines Douai, Mines ParisTech, HEC, Polytechnique, Ponts ParisTech, Sciences-Po, Supélec et Telecom ParisTech.

Pour plus d’information, nous vous invitons à consulter leur site internet www.apgef.com et leur page www.facebook.com/apgef.

Print Friendly

You may also like

0 comments

By