Témoignages d’Anciens – Roberta AZZINI (DESHAIRES) (1983 – 1987)

En quelle(s) année(s) et dans quelle(s) maison(s) avez-vous résidé à la Cité ?
“De 1983 à 1987, à la maison des Provinces de France”

A quelle université étiez-vous inscrit, quelle formation suiviez-vous ?
“Sorbonne nouvelle paris III Censier deug d’anglais et d’arabe
Sorbonne nouvelle paris IV CELSA Diplôme et maîtrise en communication d’entreprise”

Pourquoi avoir choisi d’étudier sur Paris ?
“Sous les conseils d’un étudiant qui était résident a la Cite et j’y suis restée car j’y ai rencontré mon mari. ”

Quels souvenirs gardez-vous de vos années de séjour à la Cité ? Racontez un souvenir, en partie :
“Des souvenirs inoubliables et surtout des émotions difficiles à résumer avec des simples mots. J’aimais tellement ce campus que lors de mes études, j’ai réalisé un court métrage de publicité institutionnelle sur la Cite.

J’ai vécu la Cité à fond : tennis, fêtes dans les différentes maisons, représentations musicales organisées par mon mari qui était responsable de l’ASCUP. Nous allions prendre le petit déjeuner le samedi a la Maison de l’Allemagne et le soir nous dinions à la maison de la Tunisie, le dimanche à midi nous allions déjeuner à la Maison de l’Asie du sud-Est … J’avais des amis dans toutes les Maisons, nous avions même été figurants dans un long métrage tourné à la maison de l’Argentine avec l’actrice Marthe Keller.

Nous fréquentions le resto ouest où nous nous rendions pour rencontrer nos copains. On était servis à table et c’était d’une grande qualité.

Beaucoup de nos amis se sont connus et mariés a la Cité… Je pourrais en parler pendant des heures et mon mari encore plus, même écrire un livre…si cela vous intéresse faites nous signe !”

Les valeurs humanistes à l’origine du projet de la Cité Internationale, étaient-elles une réalité ou une utopie ?
“Une réalité ! C’était une oasis de paix, d’amitié et d’amour.

Là où il ya beaucoup de monde, tout n’est pas maîtrisable mais je peux vous assurer que vivre a la Cite a été la chance de notre vie. Je parle pour moi, pour mon mari et mes amis qui y avons vécu. Nous portons les traces de la vraie amitié et de l’amour dans le plus profond de nos cœurs et cela nous a aidé a nous construire une vie agréable sans préjugés.”

Etes-vous resté en contact avec des résidents à la même époque que vous ou des Anciens de la Cité ?
“Avec beaucoup d’entre eux… Maintenant avec facebook nous en avons retrouvé d’autres.”

Aimeriez-vous séjourner à la Cité de nouveau, si l’occasion vous en était donnée ?
“J’aimerais surtout que mes filles un jour ou l’autre y passent un moment mais c’est la vie qui décidera pour elles….”

Etes-vous revenu à la Cité depuis votre séjour ?
“A chaque fois que je viens à Paris, je reviens a la Cité car j’y rencontre les amis du tennis. J’y ai emmené également mes trois filles et nous leurs avons expliqué un peu de notre passé, très riche en anecdotes…”

Quelles différences notez-vous entre aujourd’hui et l’époque à laquelle vous avez connu la Cité ?
“Peut-être il y a moins de jeunes qui fréquentent le tennis et également moins de jeunes allongés sur les pelouses où nous passions la plupart de notre temps. Le resto ouest a fermé, quelle disgrâce a bien pu le toucher ?”

En tant que membre de l’Alliance Internationale, quel rôle souhaitez-vous jouer en faveur de l’association des Anciens et plus généralement de la Cité ?
“Vivant en Italie, je ne peux que me proposer comme contact via mail ou téléphone pour donner mon avis à ceux qui souhaiteraient venir y passer un petit séjour…”

Print Friendly, PDF & Email

You may also like


Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://allianceinternationale.org/temoignages-danciens/temoignages-danciens-roberta-azzini-deshaires-1983-1987/): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 400 Bad Request in /homepages/20/d342523894/htdocs/site_alliance/wp-content/themes/abomb/elements/element.php on line 80
0 comments

By 

Connexion

Inscription

Réinitialisez votre mot de passe