Mieux connaître l’Alliance Internationale

L’Alliance Internationale est l’association des résidents et des amis de la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP). Mémoire vivante de la CIUP, elle a pour vocation de permettre aux résidents de conserver et développer des liens d’amitié au-delà de leur séjour parisien à la Cité internationale, en prenant place au sein d’un réseau de plusieurs milliers d’anciens, répartis dans le monde entier.

Dans le prolongement des valeurs de respect et de partage de la Cité internationale, l’association a pour objectifs de :

  • développer un réseau international et pluridisciplinaire, rassemblant l’ensemble des anciens résidents, de toutes les Maisons de la CIUP,
  • stimuler les échanges entre ses membres par l’organisation de manifestations à caractère intellectuel, culturel, amical, professionnel, etc.
  • encourager la solidarité intergénérationnelle entre les résidents anciens, actuels et les amis de la Cité internationale,
  • promouvoir l’image de la Cité internationale au-delà des frontières françaises, au sein de son réseau.

Depuis 2009, l’Alliance Internationale est ouverte aux Amis de la Cité internationale, attachés à l’institution et souhaitant contribuer à la promotion des valeurs d’ouverture et de respect de la Cité internationale.

Afin de mener à bien ses missions, l’Alliance Internationale propose plusieurs services à ses membres: aide et conseil à l’insertion professionnelle, relecture de thèses et mémoires en français,… Elle organise également des manifestations régulières à la Cité internationale, à destination de ses membres de l’association et des résidents actuels de la CIUP.

Les origines de l’Alliance Internationale

L’histoire de l’Alliance Internationale est intrinsèquement liée à celle de la Cité internationale universitaire de Paris.
Pensée par les premiers résidents de la CIUP dès 1932, l’Alliance Internationale voit ses statuts approuvés en 1948. Le projet associatif répond à un besoin des jeunes anciens de l’époque de retrouver leurs camarades dispersés aux quatre coins du monde, et de développer un esprit de solidarité entre eux. Le succès de ce projet ambitieux s’explique par le soutien personnel et officiel de l’un des pères fondateurs de la Cité internationale, André Honnorat. C’est aussi grâce à la vaillance et à la pugnacité de sa secrétaire particulière, Jeanne Thomas, qui a géré bénévolement l’association jusqu’à son décès.

Années 1950 : l’association porte ses premiers efforts sur les activités culturelles et l’action sociale. Malgré peu de moyens, elle apporte son soutien aux jeunes générations de l’après-guerre connaissant des difficultés matérielles de vie et d’installation. La solidarité, chère à l’Alliance Internationale, prend alors tout son sens.

Années 1960 : l’Alliance Internationale favorise une communication directe avec les résidents de chaque Maison et Fondation pour mieux les sensibiliser et promouvoir ensemble les valeurs humanistes. L’association développe des bourses de voyages et de stages en faveur des étudiants et en parallèle, participe chaque année à l’organisation de la fameuse « Garden Party », fête annuelle de la Cité. Les démarches engagées sous les présidences de Messieurs Daniel Pépy et Jean Vaujour aboutissent à la reconnaissance d’utilité publique de l’association par décret du 13 septembre 1968.

Années 1970 : les principales activités de l’association consistent à organiser des manifestations artistiques, des dîners-débats et des tables rondes. L’Alliance s’attache également à développer des outils de communication attractifs et performants : bulletin et annuaire.

Années 1980-1990 : l’association, toujours gérée bénévolement, se modernise avec l’introduction timide du numérique. Afin de promouvoir le dialogue et l’ouverture sur la culture française, elle organise de nombreux voyages-découvertes en province. Aménagement du service de relecture et participation aux programmes culturels des Maisons et Fondations sont les grandes lignes d’un développement nouveau.

Années 2000 : pleinement consciente des possibilités des nouvelles technologies et de ses enjeux, l’association engage la numérisation de ses données et lance une nouvelle version hautement performante de son site Internet en 2007, avec un annuaire en ligne, comptant plus de 2 000 contacts, garantissant à tous les membres où qu’ils soient à travers le monde, et quel que soit leur matériel informatique, un accès facile.

By