169-hiroshi-nakajima

Célèbre ancien : Hiroshi Nakajima

Le Docteur Hiroshi Nakajima est ancien résident de la Maison du Japon (1956-1959). Il a dirigé l’OMS de 1988 à 1998.

Dr Hiroshi Nakajima - Photos: WHO/Tibor Farkas
Dr Hiroshi Nakajima – Photos: WHO/Tibor Farkas

Il est né le Tokyo De 1956 à 1958, boursier du Gouvernement français, il poursuivit à Paris des études de neuropsychiatrie et de pharmacologie . C’est durant cette période qu’il résida à la Maison du Japon.

De 1958 à 1967, il effectua des recherches en neuropharmacologie à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale en qualité de spécialiste scientifique principal.

De retour au Japon, il occupa, de 1967 à 1973, les fonctions de Directeur de la Recherche, au Centre Nippon Roche de Tokyo, où il acquit dans ce domaine une réputation internationale.

En 1978, le Comité Régional de l’OMS le désigne comme Directeur Régional. Il entre en fonction en tant que troisième Directeur pour la Région «Pacifique occidental», en 1979, et vit son mandat renouvelé jusqu’en 1988, date à laquelle il fut proposé et nommé au poste de Directeur Général de l’OMS.

Dr Lee had a tremendous sense of the history of WHO. He was very proud to celebrate the 25th anniversary of the Alma Ata "Health for All" declaration, with his predecessors, including Dr Gro Harlem Brundtland, Dr Halfdan Mahler and Dr Hiroshi Nakajima.
Dr Lee had a tremendous sense of the history of WHO. He was very proud to celebrate the 25th anniversary of the Alma Ata « Health for All » declaration, with his predecessors, including Dr Gro Harlem Brundtland, Dr Halfdan Mahler and Dr Hiroshi Nakajima. Photo : WHO/Pierre Virot

En date du 21 décembre 1988, nommé membre correspondant de l’Académie nationale française de pharmacie, il fut cette année-là : «Personnalité de l’Année», titre décerné par le Grand Jury de la Distinction Internationale pour son activité dans le domaine de la médecine.

Durant son mandat d’une dizaine d’années qui s’est achevé en 1998, il a axé son action notamment sur la lutte contre la tuberculose et la protection des enfants.

« Dans toutes ces initiatives, le plus important pour lui était l’impact sur la santé des gens, » a déclaré le Dr Margaret Chan en annonçant la nouvelle au Conseil exécutif de l’Organisation qui se tient actuellement à Genève. « L’un des désirs les plus ardents du Dr Nakajima était de vaincre la poliomyélite. Nous nous y efforçons, à juste titre. Que ces efforts soient un hommage à sa mémoire. »2

Il est décédé en France, le 26 janvier 2013.

Témoignage

En octobre 1989, lors de l’Assemblée générale de l’Alliance, le Docteur Nakajima témoigne sur ses « années Cité » et sur son parcours dans le monde médical3.

« C’est avec plaisir, mais aussi par devoir, que j’ai accepté l’invitation du Docteur CHOUKROUN4 à venir prendre la parole devant mes amis et anciens, parce-que j’estime avoir une dette personnelle envers la Cité Internationale.

La Cité internationale universitaire de Paris a été fondée au lendemain de la première guerre mondiale. Après la gigantesque boucherie de ces cinq années, après ce qui aurait dû être« la der des der », la dernière de toutes les guerres, ses fondateurs ont voulu favoriser la compréhension entre les nations. Divers pays ont fait don de résidences qui allaient accueillir non seulement leurs propres étudiants, mais aussi des étudiants venant des autres parties du monde. Chaque résidence est un microcosme de solidarité et d’harmonie internationales et, ensemble, elles offrent un excellent exemple de coexistence pacifique.

Sans mon séjour à la Maison du Japon, de 1956 à 1959, je ne serais peut-être pas ici aujourd’hui en tant que directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé. Je suis arrivé à Paris encore marqué par toutes les destructions et les souffrances de la deuxième guerre mondiale. Commençant à peine à se relever de la guerre, le Japon était un pays isolé, économiquement ruiné.

Imaginez donc la révélation que fut pour moi le fait de pouvoir manger de la viande tous les jours. Attablé avec mes camarades étudiants dans les petits cafés et les restaurants universitaires, j’ai pu connaître et éprouver ce qui était un esprit de tolérance et de solidarité internationale. J’ai acquis alors la conviction que nous devions lutter par tous les moyens pour la paix dans le monde et que la paix se construit en encourageant les peuples à mieux se comprendre et à accepter leurs différences culturelles, religieuses ou politique.

À cette époque déjà, il m’apparaissait essentiel que chacun ait les mêmes chances d’accès à la justice sociale et aux autres droits fondamentaux de l’être humain. J’étais médecin, il était normal que je mène cette lutte sur le terrain de la santé».

Tous nous avons bénéficié de notre séjour à la Cité Universitaire – étape déterminante de notre vie et de notre carrière. Je voudrais vous demander à tous de faire ce qui est en votre pouvoir, pour que progresse la cause de la paix et que survive cette terre des hommes, notre pays à tous.

Print Friendly
  1. Ce sont des médicaments qui répondent aux besoins de santé prioritaires d’une population. Ils sont sélectionnés en fonction de la prévalence des maladies, de l’innocuité, de l’efficacité et d’une comparaison des rapports coût-efficacité. Source: http://www.who.int/topics/essential_medicines/fr/
  2. http://www.who.int/mediacentre/news/notes/2013/nakajima_death_20130128/fr/
  3. Bulletin de l’Alliance numérisé 115
  4. Alors président de l’Alliance Internationale

You may also like


Warning: file_get_contents(http://graph.facebook.com/?ids=http://allianceinternationale.org/les-anciens-celebres/celebre-ancien-hiroshi-nakajima/): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 403 Forbidden in /homepages/20/d342523894/htdocs/site_alliance/wp-content/themes/abomb/elements/element.php on line 80
0 comments

By